Projet du domaine Springuel, HUY

Durant les réunions du quartier et l'annonce de projet, les riverains et l'ASBL ont collaboré pour mesurer l'impact du projet dans 152 logements prévus dans le parc. De nombreux points ont été repris tels que ; 

-Impacts du charroi (grues, camions bennes, etc…) sur les maisons des riverains : impacts sur la stabilité des maisons des riverains, nombreuses vibrations provoquant des fissures/fentes diverses, impacts sur les installations publiques (ex. canalisations anciennes qui risquent de céder sous le poids des engins et machines de chantiers, défoncement des voiries, manque de parking pour les riverains, etc…)


- Nuisances en termes de mobilité (déviations nombreuses dans les rues de Huy) : embouteillages, vibrations dues au passage des voitures, problème des parkings à l’abord du chantier, accès difficile à la Pharmacie de Tihange, à l’Ecole communale de Tihange et autres entreprises et magasins du quartier … quel plan de mobilité prévu pendant la phase de travaux ? comment garantir la sécurité des riverains ?

Si un tel projet se concrétisait, il soulèverait différents problèmes : - Problème urbanistique / écologique / environnemental

• Il s’agit d’une zone verte marécageuse située dans une cuvette. A l’heure actuelle, elle permet de drainer les eaux ruisselantes venant des hauteurs. Une fois bétonnée, inévitablement, LES HABITATIONS SITUÉES EN PÉRIPHÉRIE RISQUENT TRÈS FORTEMENT D’ÊTRE INONDÉES (Grand route, Rue de la Motte, Rue Warnant, Rue du Marais, Rue des Bonsenfants, etc…). La densité de béton prévue (m³ / m²) sera titanesque.

• De nombreuses arbres seront abattus, des animaux et des insectes seront délogés. La biodiversité sera impactée. Les racines des arbres drainent l’eau et stabilisent les terres. En outre, la fraicheur apportée par toute cette végétation, notamment durant les étés caniculaires sera, elle-aussi, compromise.

L'entrée du domaine











• L’espace bâti sera privé – les voiries internes publiques. Le parc ne sera donc, a priori, pas accessible aux Hutois et Tihangeois. - Problème de mobilité : • Le TRAFIC ROUTIER sera INSOUTENABLE : (ex. 152 logements : 125 appartements x 1.5 voiture + 25 maisons X 1 voiture) soit 187 voitures au minimum) : bruits, pollution, vibration, etc… - Problème démographique/social

Problème patrimonial/historique :

• Le château Springel n’est pas classé. Son style et l’histoire dont il est porteur font partie de l’histoire de la ville de Huy. Quelle sera son affectation : sera-t-il abattu après avoir été délaissé ? sera-t-il aménagé en logements ? en salle de réception/des fêtes/d’évènements ?  L’architecture contemporaine proposée (bâtiments de 4 étages prévus) risque de défigurer le caractère rural du paysage.

En outre, il est légitime de se demander dans quelle mesure de telles bâtiments porteront de l’ombre aux habitations existantes. Des études indépendantes et approfondies doivent être exigées : - Une étude approfondie de l’état des sols (nature, etc…) – risque d’éboulement des terres et d’inondations - Une étude approfondie au sujet de la mobilité dans le quartier - Une expertise des maisons riveraines avant et après les travaux doit être exigée – des compensations financières doivent être envisagées le cas échéant.