La villa Falisse

L'ASBL "Communauté Historia" a été interpellée le mercredi 18 novembre 2020 sur un projet avenue de l'observatoire 90 à Liège.

Après avoir pris contact avec le propriétaire et avoir consulté le dossier, l'ASBL a décidé de rendre un avis défavorable au projet.

"Le projet, n'a, selon nous, aucune cohérence, tant dans son cadre topographique que dans son cadre esthétique."

Le projet vise en effet à construire un immeuble "moderne" et raser une villa bourgeoise du premier quart du XXs.

Le terrain présente plusieurs typologies d'arbres, haies, remarquables. Ce qui en fait un site naturel remarquable soumis à une consultation de la DNF. Ceci n'est pas stipulé dans le dossier.

L'architecte en charge du projet stipule que le bâtiment actuel ne présente aucun intérêt architectural sans avoir même étudié le bâtiment. Le dossier présente ce dernier insalubre alors qu'il n'existe à l'heure actuelle aucune fiche d'état sanitaire, ni aucune photo de la maison à proprement dit.

Le projet souhaite une rupture avec l'ancien (argument classique lorsqu'il s'agit de démolir) alors que le bâtiment se trouve dans un tout esthétique de la même période et que l'état structurel ne justifie en rien une démolition. L'auteur du projet tente même de justifier son projet en plaçant l'ombre de la maison en pointillé dans ses élévations comme pour dire "Regardez c'est la même chose".

L'ASBL marque donc, un avis négatif à la démolition et engagera les mesures de protections nécessaires avec l'aide des ASBL

Patrivalia

et Le vieux Liège. Les raisons de la démolition sont injustifiées, le dossier est incohérent et incomplet. Et le projet n'est pas adapté au cadre.

Nous restons cependant favorable au développement de logements neufs à Liège, mais ce type de projet doit tenir compte du bâti et s'inscrire dan un cadre de respect pour les riverains et le patrimoine. Nous demanderons une conservation des façades principales et une récupération d’éléments intérieurs (cheminées,...) ou leur évacuation.

L'enquete publique a été rendu fin novembre, le dossier est toujours en cours. 

©Communauté Historia